C'est l'incroyable histoire du docteur Félix Kersten, l'un des plus grands masseurs–thérapeutes des années 1930. Il devient en 1939 le médecin personnel du grand chef des SS, Himmler, qui souffre de terribles convulsions à l'estomac l'empêchant de travailler et de vivre. Mais les doigts magiques du Docteur Kersten parviennent à le soulager. De là naît une relation singulière entre le bourreau et son médecin. Progressivement Kersten lui fait comprendre qu'il y a un rapport direct entre l'horreur de ses actes et sa maladie. Ainsi, seul, sans arme et à demi prisonnier de la machine nazie, surveillé de près, Kersten va forcer Himmler à mentir à Hitler. Semaine après semaine, Kersten monnaye en effet ses soins contre des hommes et des femmes condamnés aux camps de concentration. Il arrache ainsi des milliers de victimes aux tortionnaires fanatiques nazis. À la Libération, Kersten est accusé de complicité avec le IIIe Reich, mais plusieurs commissions internationales d'enquête lavent son honneur. Joseph Kessel est l'un des premiers à avoir relaté son histoire.

Crime