Après un passé douloureux dans l’univers des camps de concentration et d’extermination nazis, Paul Sobol s’est reconstruit et a fait carrière dans la publicité. Pendant 40 ans, il n’a pas dit un mot sur l’horreur qu’il a vécue. Puis, à soixante ans passés, il retourne pour la première fois à Auschwitz. Parler devient alors une évidence.

Crime