Le 1er septembre 1870, une partie de l'armée allemande, commandée par von Moltke, prend d'assaut le petit village de Bazeilles, dans les Ardennes françaises. Son adversaire, le général Mac-Mahon, est contraint de se replier sur Sedan, où l'artillerie allemande, avec ses 400 canons modernes, sème la panique. Des heures durant, Napoléon III arpente le champ de bataille et espère être atteint par un obus prussien pour mourir en héros. Il n'en sera rien et, contre l'avis de certains de ses généraux, il fait hisser le drapeau blanc. Le souverain est fait prisonnier avec plus de 100 000 de ses hommes. Six mois après sa victoire, Guillaume Ier est proclamé empereur dans la galerie des Glaces du château de Versailles et la Prusse engage l'unification de l'Allemagne.