Ce film tente d’expliquer comment le criminel nazi a pu échapper à son procès. Il relate évidemment l’horreur des expériences " génétiques " de Mengele mais s’attache surtout à mettre fin au mystère qui a longtemps entouré sa fuite. " Mengele : le rapport final " commence sur l’identification, en 1992, des ossements présumés de Joseph Mengele, trouvés quelques années plus tôt. Connu sous le nom de " l’ange de la mort ", Mengele avait envoyé 400 000 personnes dans les chambres à gaz et avait procédé à Auschwitz, de 1943 à 1945, à des expériences sadiques qu’il qualifiait de " médicales ". Après avoir fait des études d’anthropologie et de médecine, il pensait pouvoir décrypter les codes génétiques afin de créer une race aryenne pure qui serait appelée à dominer le monde. Le 17 janvier 1945, l’Armée rouge approche d’Auschwitz et Mengele quitte l’Europe. Son existence devient une fuite permanente à travers l’Amérique latine.