Une étrange momie repose au musée du Caire, on l’appelle simplement l’homme inconnu E. Aujourd’hui, elle va être étudiée par des scientifiques. Depuis sa découverte en 1881, son identité fait l’objet de spéculation. En la démaillotant, les égyptologues ont eu un choc, le défunt semblait figé dans un cri de douleur et depuis une question persiste, qu’a-t-il bien pu arriver à cet homme ?

Les techniques du XXIème siècle vont peut-être apporter une réponse. La momie va être examinée à l’aide d’un scanner tomodensitométrique. En observant l’intérieur de son corps, on devrait mieux connaitre sa vie et les circonstances de sa mort. Les données seront analysées par Caroline Wilkinson, anthropologue. A partir d’un crâne 3D, elle va tenter de reconstituer le visage de la momie lors de son vivant. Les dernières techniques mettront à l’épreuve de nombreuses théories qui fleurissent depuis plus de 120 ans. Le premier examen de la momie a eu lieu en 1886, depuis les scientifiques se basent sur les conclusions d’une équipe d’origine Française constituée de Maspero un égyptologue et de Fouquet un médecin.

Les égyptologues ont étudié leurs rapports, c’est leur seul source d’information sur le sujet. Ce sera finalement grâce à ces rapports qu’ils démystifieront ou pas le secret de la momie hurlante.