La Californie des sixties a sa bande-son : la surf music et les Beach Boys pour en faire un phénomène planétaire, un «mythe californien», celui d'une jeunesse hédoniste insouciante qui s'organise autour de la plage. Dans cette vie simple, il y a des codes : ses sessions de surf, son parler, ses «beach parties», et les copines en bikini.