Depuis plus de 120 ans, la recherche du visage caché derrière le surnom de Jack l’Éventreur est devenue , outre-Manche, un sport national. Les plus grands criminologues s’y sont adonnés – sans pouvoir apporter de solution définitive à l’énigme. A l’évidence, le personnage qui a terrifié Londres était un criminel de haut vol, un personnage hors du commun. Tout le monde y est dès lors allé de son hypothèse – des plus croustillantes : un petit-fils de la Reine Victoria aux plus raffinées : le peintre impressionniste Walter Sickert, naguère démasqué par la romancière à succès Patricia Cornwell.