L'étrange Syndrome d'excitation génitale persistante. Ce n'est qu'en 2001 que le Syndrome d'excitation génitale persistante (encore appelé Syndrome d'excitation sexuelle permanente ou persistante) a été identifié par les sexologues. Attention de ne pas confondre avec la nymphomanie, même si pour soulager cette excitation, certaines femmes sont obligées d'éprouver plusieurs orgasmes successifs.

Le Syndrome d'excitation génitale persistante se caractérise selon la psychiatre Sandra Leiblum qui l'a décrit pour la première fois, par la sensation quasi permanente d'avoir les organes génitaux en état d'excitation avec ou sans événement déclenchant. De plus cette excitation se prolonge pendant plusieurs heures ou jours en dépit d'un ou plusieurs orgasmes. Enfin, les femmes touchées par ce syndrome en souffrent et présentent essentiellement des affects négatifs.