À la fistinière la spécialité de la maison c'est le fist-fucking.
Nichée dans un écrin de verdure au coeur du Cher, c'est une agréable maison d'hôte dotée de 5 chambres et d'une piscine. Elle n'est répertoriée dans aucun guide, et personne ne se plaint de la qualité de ses petits-déjeuners sur Trip Advisor (d'ailleurs on y mange bien).

Pourtant la Fistinière est probablement le plus connu des gites ruraux du pays, et l'un des motifs de lol les plus répandus sur le web. Une notoriété due à la spécialité de la maison : le fist-fucking. On vient là de toute la France - et même au-delà - pour s'adonner à cette pratique sexuelle de l'extrême (qui consiste à se faire pénétrer l'anus ou le vagin par la main d'un partenaire).

Ce hobby doublé d'une communication second degré (il y a dehors "le parc d'attrape-fions", on peut vivre la transe sexuelle dans la "chapelle Fistine", etc.) a assuré à la Fistinière un succès inouï sur les réseaux sociaux. Nos amis de Technikart y ont récemment réalisé un reportage d'anthologie.

Mais c'est la première fois que les gérants de l'établissement acceptent qu'une caméra pénètre dans leur enceinte. Un reportage de Jérémie About et Sébastien Bardos. Attention : Si le document ne contient pas d'images à caractère pornographique, son sujet même ainsi que certains propos qui y sont tenus peuvent choquer les internautes les plus jeunes.