Dans le sud-ouest du Mexique, la terre des Zapotèques constitue une enclave où les hommes peuvent se revendiquer d’un "troisième genre" sans subir la discrimination réservée ailleurs aux transsexuels. Nés hommes, les muxhes adoptent le rôle social réservé aux femmes – où les travaux ménagers et le soin de l’apparence occupent une place centrale. Dulce Martinez, 20 ans, est née Alejandro, mais a décidé, à 15 ans, de passer de l’autre côté. Fière de son identité, elle assume le rôle de soutien de famille qui lui est assigné. Mais elle souhaiterait aussi gagner son indépendance, épouser un homme et adopter des enfants, ce qui reste encore mal vu pour les muxhes. Un aperçu passionnant d’une culture qui, bien que réputée très ouverte, n’échappe ni aux préjugés ni aux contradictions.