Humiliés, réprimés, harcelés, lobotomisés, les homosexuels francais ont longtemps été maintenus au banc de la communauté nationale. En dépénalisant l'homosexualité, la loi défendu par Robert Badinterre le 4 août 1982 a permis aux homosexuels, jusque là traité comme des pariats, de devenir des citoyens à part entière et à légétimer leur combat pour accéder aux même droits que les autres citoyens francais.