Durant son voyage en Asie, Sarah Wiener fait le plein de découvertes culinaires. Pour découvrir les origines du sushi, plat devenu l'emblème de la cuisine nipponne, Sarah se rend dans le petit port de pêche de Gobo, dans la baie d Osaka. Ici, les femmes ont la réputation de porter malheur en mer, mais Sarah parvient à trouver un pêcheur qui l'accepte sur son bateau, et goûte avec lui au poisson frais, sous forme de sashimi.

Au marché, elle rencontre Emiko, qui lui transmet la recette ancestrale du nare-sushi, un sushi fermenté au poisson salé. Pour ce plat tout doit être préparé dans les règles de l'art et le port du kimono traditionnel est de rigueur pour cuisiner. Contrairement aux idées reçues, le sushi ne prend pas nécessairement la forme d un petit bloc de riz, et ne comprend pas toujours du poisson. Aux côtés de l'agricultrice Tomiko, Sarah concocte un kaki-chirashi-sushi : le riz est déposé directement dans l'assiette, et agrémenté de tranches de kaki, un fruit à la chair ferme délicatement sucré, très prisé des Japonais. Enfin, Koshi Teranishi, le chef le plus réputé de la ville, démontre que la préparation de sushis est affaire de finesse et de précision.

Société